A l'affiche au mois de Mars !

17:22

Comme je vous l'avais confié il y a quelques mois, j'adore aller au cinéma. Je ne sais pas quel est votre ressenti, mais je trouve que l'année 2017 est riche en films ! Et ce mois de Mars plus particulièrement. Trois films, trois histoires totalement différentes et un beau bilan!


  • Split : (Sortie : le 22 Février 2017 - 1h57)
Classé comme "épouvante" j'étais très rétissante à l'idée d'y aller. Après avoir vu la bande annonce, j'avais peur d'être effrayé, moi qui déteste les films d'horreur. Bonne surprise donc, lorsque je me suis rendu compte que ce film n'était pas terrifiant, mais captivant. C'est en fait un film très psychologique, le genre de film qui dérange, où l'on sort de la salle sans savoir réellement quoi penser. Tout d'abord, il faut savoir que ce film est inspiré de faits réels et c'est cela qui rend ce film si incroyable.
Deuxièmement, le jeu d'acteur est tout simplement bluffant. La manière dont James McAvoy joue est hallucinante. Il passe d'une personnalité à une autre sans hésiter, il est très bon dans chacune des personnalités qu'il incarne et je suis sortie bluffée de sa prestation! C'est l'une des plus belles que j'ai pu voir tant il est impressionnant. Ensuite, l'histoire est tellement... fascinante ! Un homme et 23 personnalités, qui ne se ressemblent pas, qui sont opposées, des femmes, des enfants, des psycopathes, qui cohabitent dans un même corps. Cette maladie de trouble de la personnalité est tellement incompréhensible pour les personnes qui voient ça de l'extérieur, et je trouve qu'il est important de montrer tout l'impact que ce trouble peut avoir sur une personne. C'est chose faite dans ce film! Je me demande encore comment c'est possible d'avoir une personnalité diabétique, une autre sourde, les autres en bonne santé, une autre qui ne fume pas alors qu'une autre fume... En bref, je n'en dis pas plus mais je vous conseille d'aller le voir rapidement car c'est celui qui m'a le plus marqué en ce début d'année. 

Synopsis : Kevin souffre de trouble dissociatif de l'identité. Il a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher. L’une de ces « identités » reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

  • Les figures de l'ombre : (Sortie : le 8 Mars 2017 - 2h06)


Des personnages attachants, un film sur les femmes qui fait plaisir à voir, un film qui dénonce le racisme envers les noirs, encore plus marquant pour les femmes noires. A cette époque, être noir et de surcroît une femme était la pire situation possible aux yeux des blancs. Les bus, les bibliothèques, les écoles, les toilettes étaient séparées pour les "blancs" et les "gens de couleurs". Comment faire sa place dans cette société où le simple fait d'être de couleur vous empêchait d'être considéré à égal des autres ? Comment faire en étant une femme, et de voir le regard de ces hommes et femmes blanches qui vous considérent comme inférieure ? Ces femmes elles, ont réussi à imposer leurs idées, leur intelligence au service de leur pays malgré tous les obstacles que cela représentait! Un beau film, même si un peu long au début à démarrer, qui donne confiance en soi ! Quand on veut se battre, tout est possible ! 

Le plus : voir des images historiques (JFK, Martin Luther King...) et à la fin voir les images des vraies personnes. Même si la fin prévisible puisqu'il s'agit d'un film historique et que l'on sait donc ce qui va se passer, mais au final on connaît la mission mais pas les femmes qui l'ont rendu possible!

    Synopsis : Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. 
Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.

  • Patients : (Sortie : le 1er Mars 2017 - 1h50)
     C'est le genre de film que je voulais absolument voir au cinéma, mais je ne m'attendais pas à cela. Je m'étais imaginé qu'il ressemblerait un peu à Intouchable, puisqu'il traite du même sujet hors pas du tout (bonne surprise donc). Autre point, je pensais qu'il s'agissait d'un film beaucoup plus triste que ça, au final les vannes tout au long du film permettent de ne pas pleurer même si le film rend compte d'une situation difficile pour ces vies dont le destin a chamboulé leur manière de vivre. Les émotions sont tout de même au rendez-vous notamment vers la fin du film, lorsque certains personnages perdent espoir en leur guérison. S'immerger au sein d'une équipe médicale, voir comment la vie peut basculer d'une minute à l'autre, voir les étapes que doivent traverser les personnes ayant eu un accident, fait beaucoup réfléchir sur le sens de la vie. Profiter au maximum tant qu'on le peut! La performance des acteurs est géniale : drôles, émouvants, et ils maîtrisent les faits et gestes. En effet, deux mois d'apprentissage pour manier un fauteuil, ne pas réagir quand on les touchent, a été fait en amont avec une équipe de kiné. Le moins : la fin, un peu trop "baclée" à mon goût.. Je ne vous spoilerai pas, mais je trouve cela dommage d'arrêter le film sans réellement tout savoir sur l'histoire de chacun... Et de voir une dispute de deux personnages forts, sans suite... C'est un film que je vous conseille fortement, avec de belles musiques, de beaux moments d'émotion, et d'un grand sens de l'humour grâce aux personnages ! 


    Synopsis : Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l'histoire d'une renaissance, d'un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.






You Might Also Like

2 commentaires

  1. Je suis allé voir Patients, j'ai vraiment bien aimé. Tout ce que tu dis est vrai, pour moi il est top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est tellement bien, je suis ravie de voir que tu as apprécié aussi :)

      Supprimer

Articles les + likes :-)

Et si tu me suivais sur Facebook ?

On se suit ici aussi ? :-)

Subscribe