Article o4 ; La suite

00:29


Hello :-)

Comme je citais précédemment, je vais vous parler de la suite de mon aventure de narcoleptique (car oui avec moi cela devient vraiment une aventure... miss poisseuse bonjour) 

J'ai arrêtée mon traitement étant apeurée des effets qu'il pouvait produire (cf article précédent)... Je suis restée sans traitement plusieurs mois et je me suis enfin décidée à me reprendre en main et à re-consulter. J'ai bien évidemment changée de traitement (j'aimais bien voir des pandas mais bon on ne passe pas pour quelqu'un de très sérieux en disant ça...) et je suis donc désormais sous "Ritaline". Il faut savoir que pour le moment il est délivré en France que deux traitements pour la narcolepsie, ne supportant pas le premier c'est donc mon dernier recours. 

Ritaline est donc un médicament à 2 types de libération : 

- la libération "prolongée" 
- et la libération "immédiate" 

Comme je ne suis absolument pas médecin je ne détaillerai pas plus les composants et le type de libération, cependant si vous souhaitez des informations n'hésitez pas à me contacter en privé et je répondrai avec plaisir. 



narcolepsie


Au début c'était super le traitement me réveillait vraiment, puis catastrophe : au bout d'un mois je me suis rendu compte que le traitement que je prenais n'était pas celui délivré par mon médecin. Mon médecin m'avait précisé que pour commencer je ne devais pas mélanger les deux libérations, mais la pharmacienne m'a donné le plus fort dès le début. Je me suis aperçue de cette énorme erreur après avoir eu d'énormes pertes de mémoire : je ne savais pas si j'avais déjà mangé, si j'avais déjà pris le traitement, qu'elle été la date précise et j'ai quand même réussie à laisser mon porte-monnaie et mon ordinateur à la fac posés sur un rebord. Ce n'est qu'une heure et demie plus tard, en pleine ville, que je me demanda pourquoi j'étais sans mes affaires. Problème : je ne savais pas du tout comment j'étais arrivée là, pourquoi je ne les avais plus et quand est-ce que je les avais posés. 

Je suis donc retournée voir mon médecin récemment et à cause de cette erreur je ne peux pas reprendre le type le moins dosé car mon corps est habitué au plus fort, pour résumer je me suis gratuitement bousillée une bonne partie de mes neurones (déjà trop peu nombreux ah ah) en y allant d'un coup et avec des doses beaucoup trop élevées. Bon je prends ça à la rigolade maintenant mais clairement je suis quand même outrée qu'on puisse ainsi se tromper lorsque l'on délivre ce médicament. J'avais précisée que ce n'était pas la même boîte et la pharmacienne m'avait alors répondu que le packaging pouvait changer mais c'était bel et bien le même médicament, oui oui bien sûr. Il ne me reste plus qu'à voir les effets sur le long terme, pour le moment j'arrive à rester éveillée mais bon j'ai encore quelques pertes de mémoire et toujours autant de fatigue, mais espérons que tout cela s'atténue avec le temps...




You Might Also Like

0 commentaires

Articles les + likes :-)

Et si tu me suivais sur Facebook ?

On se suit ici aussi ? :-)

Subscribe